CABOU

VLTU-ABLED

(jeudi 21 mai 2020)

la loi marchande s’opposant
aux nécessités humaines,
il est temps
que l’urgence du travail utile

prime sur la torpeur
des servilités agiles :
revendiquons la mise à mort
des emplois débiles.


quand la Silicon Valley
invente le futur

la magie numérique
efface d’un simple reset
plus d’un siècle
de conquêtes sociales

ils nous ont déterré le tâcheron,
ce pauv’ zombie,
qu’on croyait à jamais disparu

ces emplois-là, on n’en veut pas !

quand le travail,
nous dresse
les uns contre les autres

vieux privant les jeunes
de boulot,
emplois aidés plombant
les bas salaires,
délocalisés contre nationaux...

indicateurs, trimestre, inscrits,
catégories, projection, baisse,
courbes, hausse, taux, bond, recul...

non, le « marché de l’emploi »,
ce n’est pas le travail !

quand la main invisible
du marché
pétri 1 monde sans limite

pour forger
quelques empires,
des ressources naturelles
sont pillées,
transformant le globe
en vaste dépotoir

l’exploitation humaine
est embarquée
dans cette œuvre
de destruction,
et lui sert désormais
de caution

ni chômage ni chantage à l’emploi !

quand la main invisible
du marché
empêche de définir nos choix

le « lien de subordination »
du patron au salarié,
formalisé par le contrat de travail,
c’est le rapport d’exploitation
du fort au faible

mais ce même lien
ne permet-il pas aussi
que la subordination
soit réversible ?
le patron n’est-il pas dépendant
de sa main-d’œuvre ?


vive le travail utile,
à bas les emplois débiles !