CABOU

Ivresse du pouvoir

(mercredi 18 juillet 2018)

est-ce que tu sais ?
est-ce que tu sais, encore,
comment c’est arrivé ?
ridicules remords
censés te sauver !
est-ce que tu sais, aussi,
auprès de qui ceci
aurait déjà réussi ?
est-ce que tu aimes, toujours
jouer autant de ta cour ?
questions sans retour

##################

tu étais intouchable,
charge brute de mépris,
maestro ès dessous de table,
maintenant, c’est toi qui est pris !
que ce soit pour ta pomme,
ta chapelle ou ta bonne,
cela m’importe peu, en somme
t’as pioché dans le tiroir,
roitelet d’une ville ou d’un soir
ivresse du pouvoir

##################

est-ce que tu sais, encore,
comment c’est arrivé ?
rives par dessus-bord,
plus moyen d’esquiver !
est-ce que tu sais, aussi,
qu’à cause de ceci
tant se sont endurcis ?
est-ce que tu aimes, toujours
jouir de ta force sans détour ?
questions sans retour

vous incarnez le progrès
vous diffusez la lumière

c’est à cause des fake news
à cause des populistes

louée soit sainte mère l’Europe
louées soient vos institutions

à cause nationalistes
cause manipulations

vous êtes la démocratie
la civilisation

pas de réactionnaires
de périls extrémistes

vous inventez la paix
vous créez l’espérance

ça ou bien le chaos
ça ou les années trente

vive les investisseurs !
la compétitivité !

non aux obscurantistes
non aux replis sectaires

des riches encore plus riches...

ivresse du pouvoir