CABOU

notez-moi

(samedi 2 octobre 2021)

bulles spéculatives,
bulles de filtres,

moi je les crève - failles béantes -
et je me faufile,
je m’échappe du profil

par flots entiers,
les données sont en fuite

elles s’agrègent au big data

j’escalade le tas

de toute façon,
le traitement m’indiffère

de toute façon,
il n’en restera que des déchets,
du gaz, et un faux-nez

oui, ces données impersonnelles,
dont je me déleste,
m’indiffèrent

notez-moi, mais notez-moi donc

avec vos mouchards borgnes
pour prédictions bovines

avec vos capteurs flasques
pour extractions molles

avec vos algorithmes en bêta test
pour armées d’argile

avec vos méta-données-rendues
pour gringos débiles

avec vos data centers gavés
d’inexpérience utilisateur

avec vos diffuseurs de confiance
pour modèles hypnotiques

récoltez, mais récoltez donc
toutes ces crottes

vous en aurez besoin
pour sculpter votre ultime caillot géant,
glaireux et visionnaire

ce gros caillou,
cet eldorado futuriste bourré d’innovation

ce concentré d’énergie
inclusive, totalitaire et universelle,
patiemment rassemblé
et dépensé en pure perte

vive le discrédit social !

Love me do, version globish teigneuse

 
 

Photo prise sur l’installation SocialSim, 2020 de Hito Steyerl, présentée en juillet 2021, au centre Pompidou, à Paris.
Crédit musical : Paulo & Jojo ; adaptation : Malika Uppercut & Félix