CABOU

Débarrassons-nous

(vendredi 7 août 2020)

ce n’est pas une petite histoire dite,
pas une historiette, lancée un peu comme ça, quoi

car cette histoire, quoi qu’on en dise,
quitta son qu’en dira-t-on, dites,
dit-on ?

carabiné qu’il était, tiens,
tout à son aise, comblé,
postillonnant son rang bleu
au premier venu

tarabiscotant sa morgue,
protégé par ses lois sur mesure

c’est que cette histoire dite,
prenant ses aises et lâchant ses piques,
quitta le carcan courtois

cette histoire, que vous dites,
leur fît la nique, terrifiante & entêtée,
prenant à rebrousse-poil

la colère du peuple claque sans crier gare,
se rappelant au bon souvenir de la lutte de classes,
les bourgeois se cabrent, à front renversé

ils carambolent sauvagement la révolte
en crachant de haineuses vindictes

une histoire si captivante
qu’elle transporta
d’autres locuteurs là-bas
là-bas là bas-là là

histoire d’une telle vigueur,
qu’elle brouilla le média-smog
triturant à tâtons
tant de têtes gâtées de tiques toquantes

la rue s’accorde
au pouls des masses,
menaçant de faire chavirer
cul par dessus tête, le château

ça tangue aussi côté parlement
soupçonné de n’abriter que
des candidats à de futures trahisons

The refusal of time de William Kentridge

débarrassons-nous !
débarrassons-nous !
tous les fripons,
républicains de la veille,
foutriquets, badinguets,
sauveurs suprêmes
ou autre guides tutélaires
de peuples béquillards
ne méritent pas mieux que
de terminer leur carrière
sur les planches d’un théâtre
ou la piste d’un cirque
à moins qu’ils ne préfèrent le cachot !

ne s’agit plus de les raccourcir
mais de les priver des moyens
de nous nuire !
alors regroupons-nous
dans l’action directe de masse
pour briser leur joujou
par la grève, le boycott, le sabotage
et dès aujourd’hui, vivons le communisme !

débarrassons-nous
du capitalisme

débarrassons-nous
des marchandises

débarrassons-nous
de l’agiotage

débarrassons-nous
du nerf de la guerre

débarrassons-nous
des états, des lois

débarrassons-nous
de l’exploitation

débarrassons-nous
de l’oppression

débarrassons-nous
des discriminations...


 
 

Photomontage réalisé à partir de l’installation The refusal of time de William Kentridge, présentée au LaM - Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut (Villeneuve d’Ascq) - Juillet 2020